Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

L'intégrale

Yves GOASDOUE
rédigé le mardi 24 novembre 2015
Informations diverses - Politique locale
0
Je suis très inquiet. Nous avons encouragé les collectivités, les hôpitaux à la construction de chaufferies à bois plus respectueuses de l'environnement. Avec le froid arrivent les coupes à blanc ou à la pince des haies du bocage, le bois étant destiné à alimenter les chaufferies. Ces techniques irresponsables détruisent nos paysages. Les forêts sont protégées. Il faudrait en faire de même pour les haies. Ce matin, je posais une question au Gouvernement à ce sujet . Des mesures sont attendues pour décembre prochain.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 2 décembre 2015
Politique locale - Conseil municipal
0
J'assistais, ce soir, à une séance du conseil municipal de La Haute-Chapelle, consacrée pour l'essentiel à l'examen du projet de charte de la nouvelle commune qui pourrait, dès le début de 2016, regrouper les communes actuelles de Domfront, La Haute-Chapelle et Rouellé. J'ai été sensible au sérieux des débats dirigés par Roger GRIPPON, les conseillers de La Haute-Chapelle ayant écouté avec attention la lecture de ce texte et formulé des demandes d'amendement, avec le louable souci de défendre notamment la ruralité.

Le nom de la commune nouvelle a été évoqué, différentes hypothèses étant encore sur la table : Domfront-sur-Varenne, Domfront-sur-l'Eau, Domfront-sur-Poiré (par gag) mais aussi Domfront-Bocage et même Domfront tout court. Personne n'a proposé Domfront-sous-Poiré mais un esprit facétieux a évoqué Domfront-sous-l'Eau.

Je n'avais pas manqué de prendre une photo de la séance illustrant l'ambiance de travail de ce soir mais un conseiller municipal sourcilleux, dont la largeur de vues m'était déjà connue, m'a interpelé pour me demander de la supprimer, point de vue inattendu et que je regrette.

P.S. : Il serait intéressant de connaître les raisons des maires de Saint-Gilles-des-Marais et Saint-Brice (par ailleurs vice-présidents de la communauté de communes) pour s'opposer au regroupement communal en cours. Un autre vice-président y renâcle également mais, à son égard, on a perdu quelques illusions.

P.S. 2 (du 6 janvier 2016) : Tant pis pour le râleur évoqué ci-dessus et qui se croit, à tort, investi de pouvoirs de police. Qu'il apprenne d'abord à saluer ses administrés au lieu de détourner ostensiblement le regard comme encore hier soir. Voici, dans le simple but de rappeler la politesse à ce malotrus, la photo qu'il avait prétendu censurer et qui se bornait à montrer un conseil municipal au travail :

2 décembre 2015.

Pïerre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 9 décembre 2015
Notre commune - Politique locale - Conseil municipal
0
Comme un imbécile, j'ai raté la séance de conseil municipal d'hier où s'est formalisée la décision de fusionner Domfront, La Haute-Chapelle et Rouellé. J'étais au ciné, où j'ai d'ailleurs vu un très bon film que je recommande.

Roger GRIPPON que j'ai appelé ce soir pour le féliciter m'a appris que le nom de la commune nouvelle sera Domfront-en-Poiraie. Je trouve que c'est un très beau nom.

Donc longue vie à Domfront-en-Poiraie et bravo à tous ceux qui en ont permis la naissance !

P.S. : Voici la une du "Publicateur" de demain qui annonce l'événement :

Le Publicateur Libre
rédigé le mercredi 16 décembre 2015
Notre commune - Politique locale - Conseil municipal
0

N.D.L.R. : Je persiste à trouver que c'est pourtant un très joli nom. Mais je lirai avec curiosité le point de vue des opposants.

En attendant, voici les commentaires que j'ai portés sur la "page Facebook" du "Publicateur" :

(début de citation)

Certes, il aurait pu, et sans doute dû, y avoir un minimum de consultation, ou au moins d'information, de la population avant que ce nom n'apparaisse. Mais pourquoi rechercher constamment la polémique alors que ce nom se borne à rappeler une spécificité positive de Domfront et du Domfrontais. Les opposants souhaiteraient-ils qu'il n'y ait plus de poiriers dans le Domfrontais et encourager tous ceux qui, déjà, les font disparaître ? Ou leur souci est-il, une fois de plus, et à défaut d'avoir la moindre idée positive à avancer, de râler encore de façon stérile ? Je les encourage pour ma part à prendre, si possible, un peu de recul sur l'événement. Et à faire preuve, si ce n'est pas trop demander, d'un peu de hauteur de vue. Cela ferait du bien à tout le monde, semble-t-il.

J'ajoute que le rapprochement communal a dû être mené en un temps record et sous contrainte forte. Si l'on veut polémiquer, je me permets de suggérer d'autres terrains qui me semblent un peu plus porteurs : par exemple, pourquoi ne pas se demander pour quelles raisons des maires de communes voisines, pourtant vice-présidents de la communauté de communes (avec les indemnités attachées à ces postes) ont-ils refusé le rapprochement communal proposé ? N'ont-ils pas fait perdre, sans raison valable, à leurs administrés l'opportunité de bénéficier de dotations de l'Etat ? De tels élus peuvent-ils être qualifiés de lucides et peut-on dire qu'ils servent bien leurs administrés ? Je vous laisse y réfléchir...

Pour en avoir discuté avec Roger GRIPPON, maire de La Haute-Chapelle, je sais qu'il n'est pas facile pour un élu de s'orienter vers une fusion communale. Plutôt que de râler sur le nom de la commune nouvelle, je propose que nous adressions nos félicitations à tous les élus qui ont su faire le bon choix pour leurs administrés. Pour ma part, je le fais avec plaisir !

(fin de citation)

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 5 janvier 2016
Informations diverses - Notre commune - Politique locale
0
La réunion prévue ce soir à propos de la commune nouvelle de Domfront-en-Poiraie a permis d'informer la population sur ce projet courageux devenu réalité.

Un regret au passage : que cette occasion n'ait pas permis d'instaurer le rite d'un pot au poiré à la fin de toute réunion publique sur le territoire considéré.

Heureusement, il paraît qu'il devrait encore être possible d'améliorer les choses, là comme dans un certain d'autres domaines plus techniques sur lesquels je m'en voudrais d'insister à ce stade mais que nous pourrons évoquer de nouveau ultérieurement.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 10 janvier 2016
Informations diverses - Notre commune
0
Vœux du maire délégué de La Haute-Chapelle hier, en présence, entre autres, du maire de la commune nouvelle de Domfront-en-Poiraie, de la conseillère départementale et régionale ainsi que de la sénatrice de l'Orne :

9 janvier 2016.

Le poiré servi à l'issue de la cérémonie était excellent puisqu'il est produit par Rémi LIOT, conseiller municipal de la commune nouvelle et exploitant à La Haute-Chapelle.

A noter que Bernard SOUL remet le couvert vendredi prochain à 18 heures à la salle André-Rocton.

On viendra avec plaisir !

Ville de Domfront (via Facebook)
rédigé le vendredi 15 janvier 2016
Informations diverses - Notre commune
0
Les vœux de Bernard Soul, maire de Domfront avec le conseil municipal, le sénateur Jean-Claude Lenoir, les conseillers départementaux Jerôme Nury et Catherine Meunier, également conseillère régionale :

N.D.L.R. : Domfront-en-Poiraie, please !

Contrairement à ce que suggère la photo ci-dessus, la salle André Rocton était quasiment pleine :

On a compris au passage qu'un fonctionnaire de préfecture manifestement trop tatillon faisait du zèle à propos de la légalité du nouveau conseil municipal.

Puisqu'il est encore temps de présenter des vœux, je souhaite à cet olibrius de manifester à l'avenir un peu de bon sens, c'est-à-dire de permettre à nos élus de travailler prioritairement à des sujets qui en valent la peine sans perdre leur temps en pinaillages excessifs !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 22 janvier 2016
Informations diverses - Politique locale
0
Dans la presse d'hier, deux informations ont retenu mon attention :

- d'après le "Publicateur Libre", la maire de Ger fait valoir ce que devraient rapporter à sa commune les éoliennes qu'elle laisserait volontiers proliférer ; à aucun moment, cette élue n'évoque la perte de valeur des maisons des riverains ni les coûts du démantèlement qui retomberont tôt ou tard sur les contribuables de sa commune ; pas très honnête tout ça...

- "Ouest-France" s'est intéressé au regroupement des communautés de communes dans l'Ouest ornais ; l'article explique très clairement les problèmes de personnes qui freinent cette évolution, au moins dans l'immédiat. Si vraiment ce sont là les seules questions qui restent à résoudre, j'ai envie de dire : place à la jeunesse !

Le Publicateur Libre
rédigé le vendredi 22 janvier 2016
Informations diverses - Notre commune - Politique locale - Conseil municipal
0
Commune nouvelle. Après 12 jours sans dirigeant, Domfront-en-Poiraie retrouve un maire
Bernard Soul a été réélu maire de Domfront-en-Poiraie lundi 18 janvier. La commune nouvelle était restée douze jours sans dirigeant. Le point.

Bernard SOUL et ses adjoints.

N.D.L.R. : Ces péripéties seront vite oubliées. On espère simplement qu'à l'avenir, l'administraaaâââtion veille mieux à ne pas faire perdre de temps aux élus.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 28 janvier 2016
Informations diverses
0
Puisqu'on vous dit que le poiré, c'est très bien. Et la poiraie aussi, d'ailleurs :

Le Publicateur Libre
rédigé le dimanche 31 janvier 2016
Informations diverses
0
En ce dernier dimanche de janvier, que diriez-vous d'une petite balade à Domfront tout en restant dans votre canapé ?

N.D.L.R. : De belles images. Un reportage presque bien, presque complet...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 5 février 2016
Notre commune - Conseil municipal
0
De l'article paru hier dans le "Publicateur Libre"...

... je retiens la composition des commissions municipales désormais au travail à Domfront-en-Poirée.

Le Publicateur Libre
rédigé le vendredi 5 février 2016
Politique locale - Conseil communautaire
0

Article paru le 4 février 2016.

N.D.L.R. : Dans cet article, je note deux informations :
- le rapprochement voté des "communautés de communes du Domfrontais et du canton de Tinchebray" ; on suivra avec intérêt la progression de ce dossier ;
- la mission confiée au cabinet Fançois-tourisme-consultants d'effectuer un diagnostic de l'offre touristique "dans le bassin" ; à ce sujet, je ne puis que recommander que l'office de tourisme ne se borne pas, par souci de ne pas susciter de jalousies, à mettre sur le même plan des offres touristiques de qualités très différentes ; l'"association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" se tient à la disposition du consultant pour expliciter cette appréciation et rechercher les voies d'une coopération plus fructueuse.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 6 février 2016
Informations diverses
0
Je lis dans "Ouest-France" l'article intitulé Emprunts Dexia : l’agglomération de Flers "sort du risque".

Cet article n'aborde pas un certain nombre de questions importantes :
1 - Qui présidait la CAPF au moment où cette collectivité territoriale s'est engagée dans ces contrats d'emprunt ? A l'évidence, cette personne a fait preuve d'une énorme incompétence financière.
2 - La responsabilité du signataire de ce désastre a-t-elle été recherchée sur le plan judiciaire ou bien doit-on considérer dans ce pays que des incompétents dangereux comme cet élu sont également irresponsables ?
3 - L'article explique que les contribuables de la CAPF n'auront pas à supporter seuls les conséquences financières du désastre causé par cet élu. En effet, on nous informe que le relais sera pris, pour une bonne part, par un fonds de soutien mis en place par l'Etat ; mais on ne nous dit pas qui devra couvrir les dépenses de ce fonds. Sachez que c'est le contribuable national.
4 - Enfin, l'article ne dit mot de ce qu'est devenu le président de Dexia, qui a gagné des sommes considérables sur le dos d'élus incompétents qu'il devait pourtant conseiller. Cet imposteur, après avoir coûté des milliards d'euros aux contribuables français, bénéficiait, la dernière fois où j'ai pris de ses nouvelles, d'une retraite-chapeau extrêmement généreuse pour lui ; il était en outre administrateur d'Air France et du journal "Le Monde".

Avec cela, comment ne pas conclure que, dans ce pays, l'irresponsabilité a été érigée en principe de gouvernement ?

Etonnez-vous qu'avec de tels procédés, le pays soit dans la merde que vous connaissez !

Catherine MEUNIER
rédigé le vendredi 11 mars 2016
Informations diverses - Notre commune
0
Une excellente initiative de la ville de Domfront-en-Poiraie que ce forum des métiers premier du nom ! Outre l'habituel salon des métiers ouvert aux collégiens et aux lycéens, la ville a permis à ceux-ci de se rencontrer durant la semaine pour faire mieux connaissance et découvrir les lieux et les possibilités d'emploi sur le bocage Domfrontais. Après la visite au lycée Auguste Chevalier, j'ai la conviction que ce genre d'initiative est la bonne. Bravo à Bernard Davy et Bernard Soul. Clôture de ce forum avec Jean Claude Lenoir, sénateur, Jérôme Nury, vice-président du conseil départemental, et Catherine Meunier, conseiller départemental et régional.

N.D.L.R. : Excellente initiative. Bravo aux organisateurs ! Il est important que les jeunes puissent trouver du travail au pays.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 8 avril 2016
Politique locale - Conseil municipal
0
J'ai assisté hier soir à une séance du conseil municipal de Domfront-en-Poiraie. A l'ordre du jour, une présentation que j'ai trouvée intéressante par Marc Gayrard, de la société Finagaz, du projet d'alimentation de la ville en gaz propane en réseau.

Le budget était présenté ensuite mais là, j'avoue que j'ai bien roupillé.

Le Publicateur Libre
rédigé le dimanche 8 mai 2016
Informations diverses - Notre commune
0
Lotissements : pourquoi les parcelles communales du Domfrontais ont du mal à trouver des acquéreurs ?

Dans notre édition du 7 mai 2015, nous avions publié une carte des parcelles communales à vendre dans le Domfrontais. Un an après, qu'en est-il ? Ont-elles trouvé des acquéreurs ?

Les communes du Domfrontais disposent de parcelles pour la construction mais les acquéreurs se font attendre.

Sept communes du Domfrontais sur neuf ont construit des lotissements pour maintenir leur attractivité. En mai 2015, elles disposaient de 40 parcelles à vendre, de 350 à 1 000 m2, avec des prix oscillant de 6 à 25 €/m2. Un an après, ce nombre n’a pas beaucoup varié.

Si la ville phare du territoire, Domfront a réussi à en vendre une de 615 m2 dans le lotissement du Général Rémond sur les 5 dont elle disposait, les autres sont toujours en quête de nouveaux acquéreurs. La faute à qui ? à quoi ? Chantal Heuzé, maire déléguée de Rouellé, commune de 200 habitants, située à 7 km du siège de la ville nouvelle, Domfront-en-Poiraie, pointe du doigt la conjoncture économique qui n’incite pas les gens à s’installer dans les petites communes où il n’y a pas de travail et où il est nécessaire d’avoir deux voitures. Les gens préfèrent se rapprocher des villes

Quelles solutions ?

Selon elle, l’une des solutions pour rendre plus attractifs les lotissements serait de baisser le prix des parcelles à vendre. « Dans les années 90, le prix du mètre carré dans le lotissement du Champ Pellerin était normal. Puis, il a été baissé ce qui a permis de vendre toutes les parcelles. Nous avons aussi sept logements sociaux qui vont être tous loués par des jeunes couples et des retraités. La commune a misé sur ces logements dans l’espoir que ces personnes construisent ensuite dans les lotissements, ce qui s’est passé pour certains ». L’élue affirme également que si les cœurs de bourgs étaient mieux revalorisés « les petites communes deviendraient plus attractives aux yeux de ceux qui ont des projets de construction ».
« Il faut avoir confiance pour se projeter dans l’avenir »

Comme Rouellé, la commune de Lonlay-l’Abbaye a du mal à vendre ses 10 parcelles de 600 à 835 m2. Le maire, Christian Derouet évoque l’insécurité de l’emploi.

Les jeunes couples aimeraient construire mais ils ne savent pas où ils vont. Il faut avoir confiance pour se projeter dans l’avenir. Les lotissements répondent à une partie des jeunes couples ou des retraités qui veulent se rapprocher du bourg. L’autre partie veut s’installer en campagne

Pour répondre à cette diversité des demandes et satisfaire la majorité, le maire de Lonlay-l’Abbaye s’est assuré de pouvoir proposer des parcelles constructibles à côté du bourg. Il se lance aussi dans un projet ambitieux, celui de transformer le POS (Plan d’occupation des sols) en PLU (Plan local d’urbanisme). « Je vais visiter tous les lieudits de la commune afin de recenser les anciens bâtiments agricoles de caractères pouvant être valorisés et transformés en maison d’habitation. Le but est de lutter contre la désertification des campagnes, en respectant les normes pour ne pas nuire au développement agricole ».

En l’absence d’études sérieuses sur l’habitat dans notre secteur, Gwenaëlle Nedellec, directrice et juriste de l’ADIL (Agence départementale sur le logement) de l’Orne, se borne à des hypothèses sur ce manque d’intérêt pour les lotissements, en évoquant une baisse activité économique en milieu rural, la concurrence éventuelle avec les biens anciens et une offre de parcelles surabondante qui n’est peut-être pas en phase avec la demande.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 16 mai 2016
Informations diverses
0
L'office de tourisme de Domfront a pris l'initiative, sans m'en informer bien entendu, de me retirer de la liste des destinataires de ses courriels. C'est la seule raison pour laquelle je ne relaie plus ici ses messages.

Chacun appréciera.

Espérons un progrès.

Le Publicateur Libre
rédigé le lundi 23 mai 2016
Informations diverses - Notre commune
0
Désormais, l'arrachage des haies du Bocage est soumis à une réglementation.

N.D.L.R. : Quelles sanctions sont prévues en cas de non-respect des procédures ? N'y aurait-il pas lieu de mettre en place une publicité des contrevenants ?

Il y a quelques années, la communauté de communes du Domfrontais, agissant en liaison avec "Pays du bocage", encourageait la replantation de haies bocagères. Le travail était très bien fait par des RMIstes bien encadrés. Quelles leçons ont été tirées de ces expériences ? Serait-il envisageable de les renouveler ? Il me semble que cela pourrait avoir d'heureux effets pour notre bocage. Peut-être d'ailleurs, face à un tel problème, vaut-il mieux manier la carotte que le bâton. Je me permets de soumettre l'idée.

Ville de Domfront
rédigé le lundi 23 mai 2016
Informations diverses - Notre commune - Conseil municipal
0
Revitalisation du centre-bourg : quatre projets retenus par l’État !

L’annonce a été faite lors du dernier conseil municipal jeudi 19 mai dernier. Quatre projets d’urbanisme ont été retenus dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’État en janvier.
1.Le réaménagement du carrefour de la porte d’Alençon.

2.Le réaménagement de la rue des Fossés-Plisson.
3.La rénovation et la mise aux normes de l’immeuble dédié aux associations rue de Godras.
4.Le transfert de la médiathèque dans l’ancien palais de justice.

Des travaux subventionnés par l’État

Pour ce qui concerne la commune de Domfront en Poiraie, les travaux pour la route d’Alençon sont estimés à environ 1,280 million € ; 800 000 € pour l’immeuble rue de Godras et 510 000 € pour la rue des Fossés-Plisson. Ces trois projets pourraient recueillir 850 00€ de subventions de l’État.

Pour le volet communautaire, le transfert de la médiathèque dans l’ancien palais de justice est évalué à 1,698 million €. L’État pourrait verser 300 000€ de subventions.

Une réunion publique

Une réunion publique est programmée vendredi 10 juin à 20h au CAL, à Domfront, rue Laharpe, en présence des élus et du cabinet d’urbanisme La Fabrique urbaine. Le cabinet d’urbanisme reviendra sur sa démarche et ses conclusions.

Plusieurs mois de travail en amont

Ces quatre projets font partie des préconisations formulées par l’agence d’urbanisme La Fabrique urbaine qui travaille depuis 2015 à une grande étude sur la revitalisation du centre-bourg avec l’Établissement public foncier de Normandie.

Les autres travaux envisagés seront maintenus mais plus étalés dans le temps.

N.D.L.R. : Très vives félicitations à tous les membres du conseil municipal de Domfront-en-Poiraie, dirigé par Bernard SOUL, élu dynamique, non sectaire et qui sait travailler en équipe !

Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d'Andaine
rédigé le mardi 7 juin 2016
Informations diverses
0
Bonjour à tous, hello all !

Ne manquez pas la Fête de la Cluse ce dimanche, à la Cluse, au pied du Tertre Sainte Anne, le long de la voie verte, à DOMFRONT en POIRAIE (61700)

Au menu : balades à poney, canoë kayak, circuits à vélo, à vtt, à pied, escalade, jeux géants, orientation, pêche, Qi gong, Taï Chi, rallye nature.
Stands sandwiches, buvette, Glaces Bidard et le Château de la Bière.

Accès libre au site, PASS pour les activités : 3€ adultes et 1€ enfants. Valable toute la journée !
Parking libre et gratuit à l’entrée de la voie verte (derrière l’hôpital).

This Sunday, don’t miss la Fête de la Cluse,
At La Cluse, at the foot of Sainte Anne Hillock, along the Green Track
At DOMFRONT en POIRAIE (61700)

The activities : pony rides, canoe, cycling, walking and mountain biking loops, climbing, outsized games,
orienteering, angling, Qi gong, Taï Chi, Little explorer’s booklet.
Many stalls for sandwiches, drinks but also Bidard’s home-made ice-creams and The Beer Castle of Lonlay.

Free access to the site, activity PASS : 3€ adults and 1€ children. For all day long!
Free parking at the Green Track entry (behind the Hospital).


Au plaisir de vous voir ce dimanche !

See you this Sunday!


L’équipe accueil
Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d'Andaine
12 place de la Roirie - 61700 DOMFRONT
Tél : 02 33 38 53 97 - Fax : 02 33 37 40 27
Mail : info@ot-domfront.com

Attention : Pour toute correspondance éeéctronique avec l'Office de Tourisme à Domfront, merci de remplacer l'adresse ot.bocagedomfrontais@wanadoo.fr par info@ot-domfront.com

Ouest-France
rédigé le lundi 13 juin 2016
Informations diverses - Notre commune
0

N.D.L.R. : Très vives félicitation à mon jeune voisin, sans oublier ses parents que je viens d'aller saluer et qui sont légitimement fiers.
Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d'Andaine
rédigé le mardi 28 juin 2016
Informations diverses
0
Bonjour à tous !

Et voici le mois de Juillet pour le Pays de Domfront :

Ce mois-ci, focus sur :
- Le Festival de Folklore du 2 au 4 juillet dans le PAYS DE DOMFRONT
- Le Feu d’artifice le 13 juillet et la Grande Braderie le 14 à DOMFRONT
- Le Bal Folk de ST FRAIMBAULT le 16 juillet et ses guinguettes, tous les vendredis.
- Les concerts de Cité en Musique les mercredis à partir du 20 juillet à DOMFRONT
- La Fête du Poiré les 23 et 24 juillet à MANTILLY

Dans l’attente de vous accueillir !

Anne Laure et Eric

Office de Tourisme du Bocage Domfrontais, du Passais et du Pays d'Andaine
12 place de la Roirie - 61700 DOMFRONT
Tél : 02 33 38 53 97 - Fax : 02 33 37 40 27
Mail : info@ot-domfront.com
[url=http://www.ot-domfront.com,www.ot-domfront.com[/url]

N.D.L.R. : Merci de nous avoir remis dans votre liste de diffusion !