Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

L'intégrale

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 21 février 2015
Informations diverses - Notre commune
0
J'ai le plaisir d'annoncer aux visiteurs de ce site internet qu'après en avoir délibéré, l'"Association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" se porte candidate pour que ce manoir accueille le comice agricole qui doit se tenir à La Haute-Chapelle le 21 juin prochain.

De mon côté et au cas où cette offre serait acceptée, je me tiens à la disposition des organisateurs pour mettre au point les modalités. J'aurais même quelques idées d'animations que je leur soumettrais, à propos des boissons et de la musique.

Marie-Annick de SAINT MELOIR
rédigé le mardi 24 février 2015
Informations diverses
0

N.D.L.R. : Bravo ! Il ne nous reste plus qu'à attendre la réponse !

Office du tourisme de Domfront
rédigé le vendredi 27 février 2015
Informations diverses
0
Bonjour à tous

C’est avec plaisir que je vous joins le calendrier pour Mars en ce qui concerne le Pays de Domfront :

Bonne réception

Anne Laure

Office de Tourisme du Bocage Domfrontais,
du Passais et du Pays d'Andaine
12 place de la Roirie - 61700 DOMFRONT
Tél : 02 33 38 53 97 - Fax : 02 33 37 40 27
Mail : info@ot-domfront.com
www.ot-domfront.com

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 2 mars 2015
Politique locale
0
Trouvé dans la boîte aux lettres :

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Alors que je lui rendais visite pour une formalité administrative, j'ai interrogé la secrétaire de mairie de notre commune sur le choix du lieu du prochain comice agricole.

Hier matin, elle m'avait affirmé que la décision appartenait à Robert LOQUET, le conseiller général, président du comice.

Ce matin, elle me dit que la décision relève du maire et que le conseil municipal, réuni hier soir, a décidé d'organiser cette manifestation sur une parcelle récemment achetée aux frais des contribuables de la commune à un agriculteur retraité, en vue d'étendre encore le lotissement communal. On peut en effet supposer qu'en l'état de la conjoncture, la question de l'utilité de cet achat coûteux se pose de plus en plus.

Quoi qu'il en soit, et comme on en a ainsi une nouvelle confirmation, le maire de La Haute-Chapelle est un homme doté d'une remarquable habileté manœuvrière, qui peut hélas apparaître parfois inversement proportionnelle à sa hauteur de vue.

Quant à Robert LOQUET, il n'a jamais retourné mes appels téléphoniques. Il paraît qu'il se présente de nouveau - si l'on peut dire - à des élections. Mieux vaut donc savoir comment il préfère se comporter.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
J'ai appris que le maire de La Haute-Chapelle se tient régulièrement informé des messages postés par mes soins sur ce site internet. Je n'en espérais pas moins de lui, l'en félicite et l'en remercie : il confirme ainsi qu'il a très bon goût et qu'il emploie très bien son temps.

On m'a quand même laissé entendre que, malgré le sens distingué de l'humour que d'aucuns lui reconnaissent peut-être, il goûterait assez peu certain message mettant en cause, du moins à ses yeux, la gestion de notre commune. Il aurait même dit que, si je continuais à émettre des critiques, il m'attaquerait en justice. Ou mieux - le tempérament de ce personnage étant, semble-t-il, ce qu'il est - qu'il me ferait attaquer en justice par des tiers.

Là, je crois devoir rappeler, à toutes fins utiles, les mentions légales de ce site. Avec tout le respect dû en particulier à la stature de notre maire, aussi éminente que chacun peut l'avoir constatée, je l'invite à bien vouloir relire ces dernières. Et aussi, tant qu'il y est, à les expliquer de nouveau à [url=http://www.vivre-a-la-haute-chapelle.fr/message.php?id=48]]celui de ses adjoints préposé à l'impression[/url] de mes messages. Je ne voudrais certes pas avoir l'incongruité de souligner ici qu'en l'état du dossier, cette dernière activité demeure formellement interdite sans mon accord écrit, préalable et explicite.

Avec mon très cordial souvenir, comme il convient !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 5 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Gentil coup de fil, ce soir, de Robert LOQUET qui me confirme que, pour le comice agricole, la Chaslerie avait clairement sa préférence. Mais le maire de La Haute-Chapelle ne voulait pas en entendre parler.

On s'en serait douté. Puisse cet épisode servir à ouvrir quelques yeux. Le temps étant le meilleur arbitre, on aura sans doute l'occasion de relever d'autres manifestations du caractère de ce dernier personnage et de sa virtuosité dans l'exécution de ses lubies.

De notre côté et dans l'immédiat, nous considérons que l'essentiel est d'avoir fait en temps utile le geste de proposer un beau cadre pour la prochaine fête locale. Et que l'on ne doute pas que c'était de bon cœur.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 6 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Autant le savoir, le maire de La Haute-Chapelle répond désormais directement au courrier adressé au conseiller général sortant. C'est pour le moins curieux sur la forme :

Sur le fond, en tout cas, les électeurs du lotissement communal sauront à qui s'adresser si la dizaine de tracteurs agricoles et la quinzaine de bétaillères attendus, sans compter les vaches et les badauds, gênent leur tranquillité ou détériorent leurs trottoirs le 27 juin prochain.

Quant à moi, je conserverai au frais les excellentes bouteilles de Beaujolais produit par mon beau-frère, viticulteur à Romanèches-Thorins. Je me proposais d'en offrir quelques douzaines aux organisateurs et aux lauréats des concours du comice. Tant pis, nous les garderons pour une autre occasion.

A moins qu'avec les amateurs, nous ne décidions de les boire un jour en trinquant à la santé du maire, afin qu'il puisse nous distraire très longtemps avec ses facéties coutumières...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 18 mars 2015
Informations diverses
0
Je ne souhaitais pas rendre compte ici des réunions publiques organisées par les candidats aux prochaines élections départementales. Mais, lors de ses réunions à La Haute-Chapelle et à Domfront, M. NURY a donné, sur l'activité du conseil général et l'état de ses finances, des informations d'ordre général qui me paraissent mériter d'être retenues (en espérant que je ne me suis pas trompé grossièrement dans la relecture de mes notes prises au vol).

Le conseil général (futur conseil départemental) intervient dans six domaines :

1 - la sécurité :
. 9 des 16 M€ du budget du S.D.I.S. (pompiers) sont fournis par le conseil général.
. un hélicoptère pour transporter les blessés coûte au département 1 000 € par jour.

2 - les routes départementales :
. 5 800 km de réseau.
. budget annuel de 30 M€, privilégiant les grands axes (mais le Calvados n'est guère intéressé par sa part de l'axe Domfront-Tinchebray-Caen).

3 - la solidarité :
. absorbe 2/3 du budget de fonctionnement du département, qui est de 320 M€ par an.
. politique en faveur de l'enfance : enfance en danger, accueil dans les maternelles, crèches.
. politique à l'égard du handicap : 800 bénéficiaires de la P.C.H. dans l'Orne.
. R.S.A. : 8 000 bénéficiaires dans l'Orne. En un an, croissance de 10% des effectifs bénéficiaires. L'Etat omet de rembourser au département 6 M€ par an. Le département cherche à lutter contre la fraude et à éviter l'assistanat.
. A.P.A. (seniors dépendants) : 4 200 bénéficiaires à domicile (A.D.M.R. et U.N.A.) et 3 800 dans des établissements spécialisés. L'A.P.A. coûte 33 M€ par an au département, dont l'Etat omet de couvrir 22 M€ (de sorte que, selon M. NURY, entre ces 22 M et les 6 du R.S.A., l'Etat prive le département de l'équivalent de son budget routier ; le département doit donc, pour maintenir son budget d'investissement, freiner sur les dépenses de fonctionnement).

4 - l'environnement :
. tri sélectif, en progression.
. assainissement, déchetteries.
. eau potable.

5 - le développement économique :
. l'Ouest du département est proportionnellement plus tourné vers la production que le reste de l'Orne.
. les zones d'activité.
. l'accompagnement des artisans et des commerçants par des avances remboursables.
. l'agriculture (10 % de l'emploi ornais ; 2,5 % au niveau national). Mises aux normes des bâtiments d'élevage. Aide à la reprise d'exploitations par des jeunes.
. importance de la filière agro-alimentaire.
. nouvelles technologies, fibre optique, plan numérique ornais.

6 - l'attractivité et la jeunesse :
. les collèges.
. la politique culturelle en réseaux. Médiathèques. Théâtre.

Puisque je tiens la plume, j'observerai que la moitié de la soirée consacrée au débat avec la salle a pris un tour très différent à La Haute-Chapelle et à Domfront. A La Haute-Chapelle, on s'est beaucoup intéressé à la défense de la ruralité et aux enjeux du regroupement communal. A Domfront, il y a eu de nombreuses questions particulières, notamment sur la desserte routière (l'axe Flers-Argentan mais aussi la déviation Sud de Domfront et la difficulté de faire progresser le dossier de l'axe Domfront-Caen), sur la politique du tourisme, sur la promotion du cidre, du poiré et du calva domfrontais, sur la préservation des haies du bocage, sur la décharge de Nonant-le-Pin, sur les capacités d'investissement et l'endettement du département, sur Lurem.

Christophe de BALORRE
rédigé le mercredi 18 mars 2015
Informations diverses
0
Je vous invite à découvrir à travers ce document remarquablement réalisé, l'ensemble des rôles du département de l'Orne, dans notre vie quotidienne.

N.D.L.R. : Merci pour l'info. Ceci permet d'illustrer le discours de Jérôme NURY hier soir.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 19 mars 2015
Informations diverses
0
Je vous présente mon amie La Vache :

Portrait de vache signé Enej VITRICH.

Mon amie La Vache est très intelligente. La preuve ? Elle lit avec intérêt notre hebdomadaire favori, "Le Publicateur Libre", c'est vous dire !

Cette semaine, La Vache a retenu deux paragraphes du numéro du jour, tirés du compte rendu de la séance de conseil municipal de notre commune favorite du 3 mars dernier :

Mon amie La Vache a ainsi remarqué que, le 3 mars dernier, le conseil municipal de notre commune favorite a décidé, pour étendre encore un peu plus le lotissement communal, d'acheter deux parcelles à viabiliser (en fait, du très médiocre terrain agricole en pente), d'une superficie totale de 5 866 m2, au prix de 44 323,21 € l'hectare.

Mon amie La Vache estime que la famille propriétaire de ces parcelles - qui est celle d'un ancien maire de la commune - a très bien vendu... Notamment dans la conjoncture présente où, lui a-t-on dit, il resterait d'autres parcelles du lotissement communal à vendre à des tiers mais qui ne trouvent pas preneur.

Je suis pour ma part d'avis que mon amie La Vache a très mauvais esprit de soupçonner que, dans ces conditions, cette transaction puisse avoir été organisée par des petits cochons pour d'autres petits cochons. Pourtant, mon amie La Vache me montre la photo de l'un d'entre eux :

J'avoue ne pas le reconnaître. Quoique...

Pour le reste, mon amie La Vache est très observatrice des mœurs locales - normal pour une vache, me direz-vous -. Elle a ainsi remarqué que la relation de la décision de préférer incommoder les habitants du lotissement à l'occasion du comice agricole, plutôt que de profiter d'une offre gratuite dans un cadre enchanteur, est autrement mieux rédigée que la réponse du maire reçue il y a quelques jours. Cette fois-ci, notre maire, toujours franc et courageux comme chacun ne le sait que trop bien dans le canton, ne manque pas de s'abriter derrière les larges épaules de notre conseiller général, décideur officiel dans cette affaire - faut-il le rappeler ?-. Cette prudence de matou suffira-t-elle à tromper les habitants du lotissement ou les contribuables de la commune ?

En tout cas, ici, on est tous très heureux...

... de cette inflexion de la rédaction de la décision du maire car cela confirme que notre site favori est consulté par des gens très importants dans la commune.

P.S. : Mon amie La Vache insiste ! Elle est allée prendre des photos du terrain choisi par le maire pour le comice agricole :

19 mars 2015.

19 mars 2015.

Comment ne voit-elle pas que c'est un endroit tout à fait superbe, qui témoigne magnifiquement de l'admirable hauteur de vue de cet édile si remarquable ?

Voici de quoi donner envie à beaucoup de monde d'acheter une parcelle aussi enchanteresse !

Conseil départemental
rédigé le dimanche 12 avril 2015
Informations diverses
0
L'Orne compte désormais 21 cantons (contre 40 auparavant) représentés par 42 conseillers départementaux : 21 hommes et 21 femmes, élus pour 6 ans.

La majorité départementale sortante est reconduite et dispose de 28 sièges sur 42, 14 allant à la minorité.

Le président est à la tête du pouvoir exécutif départemental. Le Conseil départemental se réunit en session plénière chaque trimestre et prend les décisions majeures pour le Département. La Commission permanente, qui réunit les vice-présidents et une partie des élus, assiste le président et se réunit chaque mois pour assurer le suivi des décisions prises par le Conseil départemental.

Adèle LAURENT
rédigé le lundi 13 avril 2015
Informations diverses
0
Bonjour

comme annoncé dans le journal et lors de notre dernière réunion publique, nous mettons en place un service d'accompagnement solidaire dans le domfrontais.

Le principe est simple : des bénévoles accompagnent des bénéficiaires lors de leur déplacement (hors prise en charge par la CPAM/MSA, pas de concurrence avec les taxis).

Les bénéficiaires préviennent le secrétaire 48h avant l'accompagnement, le secrétaire contacte un bénévole disponible. Le dédommagement (de l'ordre d'environ 0.40€/km) est versé à la fin du transport par le bénéficiaire au bénévole. Une trace écrite est donnée au bénéficiaire et une autre est conservée à l'association.
Cette démarche a pour objectif

- de faciliter les déplacements des personnes âgées ou sans véhicule dans le domfrontais ( magasins locaux, marché du vendredi, partie de carte, médecin, RV autre ...)
- de créer du lien social et intergénérationnel
- de palier au manque de transport en commun.

La Mairie de Domfront soutient notre initiative.

Si cette démarche vous intéresse, vous êtes conviés à une réunion de mise en place

jeudi 16 avril à 20h30 à la mairie de Domfront (salle Rougeyron)

N'hésitez pas à transférer ce message à toute personne intéressée.

Bonne semaine !

Adele LAURENT
Domfront en Vie / Accompagnement Solidaire

Adèle LAURENT
rédigé le lundi 20 avril 2015
Informations diverses
0
Bonjour

L'association Domfront en'Vie met en place une AMAP (Association pour le maintien de l'Agriculture Paysanne) à Domfront.

Elle se constitue autour de plusieurs producteurs locaux installés à Domfront et alentours (produits cidricoles, produits laitiers, légumes, bière, farines etc ...) qui souhaitent vous proposer leurs produits, sans intermédiaire.
Dans le but de soutenir et maintenir leur activité agricole et de vous fournir des produits de qualité, locaux souvent bio.

Si cette démarche vous intéresse, vous êtes conviés à une rencontre autour des producteurs

demain, mardi 21 avril à 20h30 à la mairie de Domfront (salle Rougeyron)

N'hésitez pas à transférer ce message à toute personne intéressée

Bonne semaine !

Domfront en Vie / projet AMAP

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 26 avril 2015
Informations diverses - Notre commune
0
On dirait que les habitants de La Haute-Chapelle auront bientôt 6 éoliennes dans leur champ de vision. Cela devrait intéresser notamment les habitants du bourg et du lotissement communal.

La préfète de la Manche vient en effet d'autoriser la construction de 6 de ces aérogénérateurs électriques, de 152 mètres de haut chacun, sur le territoire des communes de Ger et de Saint-Georges-de-Rouelley.

L'exécution des permis est pour l'instant conditionnée à une enquête publique dont le calendrier n'est pas encore connu.

D'ici là, n'hésitez pas à vous renseigner sur le site de l'"Association pour le développement durable du Domfrontais et des environs" où l'on tâchera de vous fournir toutes informations utiles.

Pour ma part, je me tiens à la disposition de tous ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur ce dossier, sans avoir à lire toute la documentation qui existe déjà sur ce sujet.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le lundi 4 mai 2015
Informations diverses
0
Je vous prie de trouver ci-après le document que je vous recommande de signer et de me faire parvenir (ou de faire parvenir directement à Me MONAMY en m'en avertissant toutefois) :

Je suis à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et, si vous le souhaitez, vous rencontrer à la Chaslerie, 61700 - La Haute-Chapelle.

Vous pouvez me joindre :
- au 02 33 37 08 10 (le répondeur de mon téléphone est assez déglingué ; il vaut donc mieux me parler que laisser un message) ;
- par courriel : penadomf "at" msn.com

Il faut que vous sachiez que ces éoliennes se verraient très nettement de secteurs entiers de La Haute-Chapelle, notamment mais pas exclusivement du lotissement communal, qui serait en quelque sorte aux premières loges. En plus des nuisances que ces engins industriels imposent au voisinage, la présence d'éoliennes à l'horizon fait habituellement chuter la valeur marchande des maisons dans des proportions qui peuvent atteindre et, dans certains cas, dépasser 20 %.

Vos documents complétés et signés doivent me parvenir, idéalement, avant jeudi prochain.

Sachez que nous avons jusqu'au 11 mai prochain pour présenter à la préfète de la Manche un "recours gracieux" la priant de retirer les arrêtés qu'elle a signés le 12 mars dernier, autorisant la construction de 6 éoliennes, de 152 mètres de hauteur et 3,5 MW chacune, à Ger et Saint-Georges-de-Rouelley (communes de la Manche qui jouxtent l'Orne ; 3 de ces 6 éoliennes seraient d'ailleurs à quelques mètres à peine de la limite de l'Orne).

Grâce à ce recours gracieux, nous allons gagner deux bons mois pour réfléchir à la meilleure stratégie ensuite. En particulier, pour déterminer si on saisit le tribunal administratif de Caen pour qu'il annule ces arrêtés.

La loi étant ce qu'elle est, seuls les signataires du recours gracieux bénéficieront de ce délai.

Pour les autres (qui n'auraient pas signé de recours gracieux ou engagé un contentieux avant le 11 mai prochain), il sera trop tard pour attaquer les arrêtés. Ceux-ci s'imposeront à eux, sauf si d'autres ont fait le nécessaire en temps utile et ont gagné.

Vous trouverez beaucoup d'informations utiles, d'ores et déjà, sur le site internet de l'"Association pour le développement durable du Domfrontais et de ses environs", notamment sous l'onglet "Ger/St-Georges-de-Rouelley".

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 4 juin 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Un certain hasard me fait découvrir l'existence d'un nouveau site internet sur notre commune.

Je me félicite que mes exhortations, lors de la dernière campagne des municipales, à mettre en place un tel site à La Haute-Chapelle ne soient pas restées lettre morte et je souhaite longue vie et un plein succès au nouveau et très sympathique confrère.

Je me permets cependant d'émettre un certain regret. Le bandeau qui illustre ce nouveau site fait en effet apparaître des aérogénérateurs électriques industriels. Ceci montre que quelques-uns par ici n'ont pas encore compris que l'économie de ces engins repose exclusivement sur le fait que tous les abonnés d'EdF doivent, à l'occasion de chaque facture, payer une somme qui ira croissant pour subventionner les promoteurs éoliens. En réalité, ces derniers amassent très rapidement des fortunes colossales, souvent transférées vers des paradis fiscaux. Quant aux agriculteurs sur le fond desquels ces engins sont érigés et aux collectivités territoriales concernées, il est dommage qu'on leur dissimule qu'ils ne toucheront que des miettes par comparaison et que, lorsque, le jour venu, il faudra démonter ces engins, le promoteur sera injoignable, physiquement et juridiquement. Ils se préparent ainsi des lendemains qui déchantent.

Il peut donc sembler fâcheux que nos concitoyens puissent être invités à applaudir naïvement et de bonne foi l'érection de ces machines très imposantes qui n'apportent, en réalité, compte tenu de la façon dont ces dossiers sont montés, aucune solution économique sérieuse aux problèmes réels de la transition énergétique et de l'avenir de la ruralité.

Ceci montre que la désinformation a encore de beaux jours devant elle. Avec quelques autres personnes un peu mieux informées de la triste réalité du problème, je tâcherai de le faire comprendre localement. Cela prendra du temps et supposera de la part de mes interlocuteurs un peu d'écoute et, si possible, de réflexion.

Je suis sûr qu'ils en seront capables car il y va des lendemains que nous préparons tous, dans les responsabilités qui sont les nôtres, familiales, associatives ou électives, pour nos enfants.

Jean-Louis BUTRE
rédigé le dimanche 6 septembre 2015
Informations diverses - Notre commune - Politique locale
0
Bonjour

Le Figaro Magazine a publié le 5 septembre 2015 un important dossier concernant l'éolien.

Le document pdf est consultable et téléchargeable sur les sites de la FED et d'EPAW.

Bonne lecture !
Cordialement,
JL Butré

P.S. : je vous suggère de donner aux maires et aux élus pro éoliens un exemplaire de ce dossier.

Pïerre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 30 octobre 2015
Notre commune - Politique locale
0
J'ai assisté hier soir à une séance du conseil municipal de Domfront dans une salle surchauffée...

29 octobre 2015.

... par ses radiateurs, ce qui m'a valu de piquer quelques petits roupillons en cascade.

Est-ce pour cela que, lorsqu'il a été question de fusionner les communes de Domfront, La Haute-Chapelle et Rouellé, je n'ai entendu ni le nom de la commune nouvelle ni la moindre indication sur les incidences fiscales de cette décision ? En revanche, je sais tout sur le nombre astronomique de conseillers de la nouvelle collectivité locale : aucun ne sera laissé sur le bord de la route (au moins pendant un temps certain). C'est sans doute comme cela qu'on fait des économies dans ce pays.

Certes, je ne suis pas du tout physionomiste, c'est une véritable catastrophe qui me vaut de nombreux incidents. Mais je n'ai vu dans la salle aucun représentant des conseils municipaux de La Haute-Chapelle ni de Rouellé. Curieux.

J'ai quand même reconnu mon maçon local favori, le sympathique et efficace M. PICAULT (cf les tomettes du fournil de la ferme), et appris ainsi qu'il était conseiller municipal de Domfront :

20 octobre 2015.