Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

Notre commune

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 13 mars 2014
Notre commune
0
Connaissez-vous bien notre commune ?

Savez-vous qu'au 1er janvier 2014, elle comptait 592 habitants, à quoi s'ajoutent 18 étudiants ou résidents de maisons de retraite ?

Et connaissez-vous toutes ses voies communales ou ses chemins ruraux ? Les premières ont 3 880 mètres de long, les seconds, 23 245 mètres. Il s'y ajoute les routes départementales (dont fait désormais partie la nationale vers le Mont-Saint-Michel). Allant à votre rencontre, j'ai parcouru à pied, en vélo ou en auto tous ces chemins et je vous assure qu'il y en a beaucoup. En tout cas, voici la liste des voies communales et des chemins ruraux mise au point en 2006 par l'ancienne D.D.E. (actuelle D.D.T.) ; cette liste m'a été communiquée par notre secrétaire de mairie, ce dont je la remercie.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 13 mars 2014
Notre commune
0
A ceux qui s'intéressent à l'histoire de notre commune, je signale que le document le plus complet à ce sujet est un manuscrit déposé en mairie de La Haute-Chapelle (et dont je conserve une photocopie à la Chaslerie). Ce document de 513 pages a été rédigé, à peu près à l'époque de la Seconde Guerre Mondiale, par un instituteur de La Haute-Chapelle, M. Louis GRAVELLE dont quelques anciens se souviennent encore.

Ce manuscrit fourmille d'informations originales, y compris sur des "villages" de notre commune. Je vous encourage à prendre connaissance des développements qui concernent peut-être votre logement (je parle ici, bien entendu, des seuls bâtiments anciens).

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 16 mai 2014
Notre commune
1
J'ai proposé depuis plusieurs semaines à la commune d'alimenter ce site en informations d'intérêt général. Le fameux "président KERMARREC" est intervenu sur ce site une seule fois ; c'était pour donner des leçons de maintien mais jamais pour aider à une animation utile. La secrétaire de mairie me dit que, sans instructions du maire, elle s'abstiendra d'utiliser ce site pour diffuser la moindre information puisqu'il suffit de l'interroger directement. Le maire et son conseil municipal se gardent bien de se manifester ici comme ils y ont pourtant été poliment invités.

Faute de bonne volonté de la part de tiers qui devraient se sentir concernés, nous avons ainsi raté la réunion qui, me dit-on, s'est tenue à la communauté de communes ces jours-ci. Nous serons peut-être informés de la prochaine réunion du conseil municipal, si nous avons de la chance. Et, sauf à ce que je photographie quelques affiches dans l'entrée de notre mairie, nous ratons des annonces de spectacles.

Bref, avec des procédés aussi rétrogrades, la vie de La Haute-Chapelle continuera à être l'affaire de quelques-uns seulement. Comme au Moyen-Âge. Comme si l'internet n'existait pas.

Ouest France
rédigé le mardi 20 janvier 2015
Notre commune - Politique locale - Conseil municipal
0

N.D.L.R. : 170 000 € d'indemnité. Est-ce assez pour faire entendre raison ?

En tout cas, félicitations aux maires prêts à protéger les arbres, comme la loi le leur permet dès lors qu'ils ont un minimum de courage (suivez mon regard...), de manière à ce que la campagne ne soit pas dénaturée, comme on le voit trop souvent, par de tels abrutis.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 6 février 2015
Informations diverses - Notre commune - Politique locale - Conseil communautaire
0
Excellent article paru hier dans le "Publicateur Libre", sous la plume de Nathalie GUERIN :

Rappelons qu'à La Haute-Chapelle, un site internet de qualité, en parfait état de marche, a été proposé gratis et clés en mains au maire et à son équipe, sans entraîner de leur part plus de réactions que si l'on avait sifflé dans un violon.

Bien sûr, il est beaucoup plus gratifiant pour notre conseiller communautaire de dilapider l'argent des contribuables en investissements parfaitement inutiles comme une salle des fêtes dans une toute petite commune enclavée voisine, après la restauration à grands frais de sa mairie.

Merci, Monsieur le maire, vous qui êtes aussi notre conseiller communautaire ! Et encore bravo pour votre vision de l'avenir et votre ouverture d'esprit, toujours aussi remarquables et appréciées !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le samedi 21 février 2015
Informations diverses - Notre commune
0
J'ai le plaisir d'annoncer aux visiteurs de ce site internet qu'après en avoir délibéré, l'"Association pour la restauration et l'animation du manoir de la Chaslerie" se porte candidate pour que ce manoir accueille le comice agricole qui doit se tenir à La Haute-Chapelle le 21 juin prochain.

De mon côté et au cas où cette offre serait acceptée, je me tiens à la disposition des organisateurs pour mettre au point les modalités. J'aurais même quelques idées d'animations que je leur soumettrais, à propos des boissons et de la musique.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Alors que je lui rendais visite pour une formalité administrative, j'ai interrogé la secrétaire de mairie de notre commune sur le choix du lieu du prochain comice agricole.

Hier matin, elle m'avait affirmé que la décision appartenait à Robert LOQUET, le conseiller général, président du comice.

Ce matin, elle me dit que la décision relève du maire et que le conseil municipal, réuni hier soir, a décidé d'organiser cette manifestation sur une parcelle récemment achetée aux frais des contribuables de la commune à un agriculteur retraité, en vue d'étendre encore le lotissement communal. On peut en effet supposer qu'en l'état de la conjoncture, la question de l'utilité de cet achat coûteux se pose de plus en plus.

Quoi qu'il en soit, et comme on en a ainsi une nouvelle confirmation, le maire de La Haute-Chapelle est un homme doté d'une remarquable habileté manœuvrière, qui peut hélas apparaître parfois inversement proportionnelle à sa hauteur de vue.

Quant à Robert LOQUET, il n'a jamais retourné mes appels téléphoniques. Il paraît qu'il se présente de nouveau - si l'on peut dire - à des élections. Mieux vaut donc savoir comment il préfère se comporter.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
J'ai appris que le maire de La Haute-Chapelle se tient régulièrement informé des messages postés par mes soins sur ce site internet. Je n'en espérais pas moins de lui, l'en félicite et l'en remercie : il confirme ainsi qu'il a très bon goût et qu'il emploie très bien son temps.

On m'a quand même laissé entendre que, malgré le sens distingué de l'humour que d'aucuns lui reconnaissent peut-être, il goûterait assez peu certain message mettant en cause, du moins à ses yeux, la gestion de notre commune. Il aurait même dit que, si je continuais à émettre des critiques, il m'attaquerait en justice. Ou mieux - le tempérament de ce personnage étant, semble-t-il, ce qu'il est - qu'il me ferait attaquer en justice par des tiers.

Là, je crois devoir rappeler, à toutes fins utiles, les mentions légales de ce site. Avec tout le respect dû en particulier à la stature de notre maire, aussi éminente que chacun peut l'avoir constatée, je l'invite à bien vouloir relire ces dernières. Et aussi, tant qu'il y est, à les expliquer de nouveau à [url=http://www.vivre-a-la-haute-chapelle.fr/message.php?id=48]]celui de ses adjoints préposé à l'impression[/url] de mes messages. Je ne voudrais certes pas avoir l'incongruité de souligner ici qu'en l'état du dossier, cette dernière activité demeure formellement interdite sans mon accord écrit, préalable et explicite.

Avec mon très cordial souvenir, comme il convient !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 5 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Gentil coup de fil, ce soir, de Robert LOQUET qui me confirme que, pour le comice agricole, la Chaslerie avait clairement sa préférence. Mais le maire de La Haute-Chapelle ne voulait pas en entendre parler.

On s'en serait douté. Puisse cet épisode servir à ouvrir quelques yeux. Le temps étant le meilleur arbitre, on aura sans doute l'occasion de relever d'autres manifestations du caractère de ce dernier personnage et de sa virtuosité dans l'exécution de ses lubies.

De notre côté et dans l'immédiat, nous considérons que l'essentiel est d'avoir fait en temps utile le geste de proposer un beau cadre pour la prochaine fête locale. Et que l'on ne doute pas que c'était de bon cœur.