Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

Message #221

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 27 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
La une du "Publicateur" nous apprend cette semaine une nouvelle à laquelle je ne m'attendais pas : à Domfront, la liste de Didier LEDUC renonce à se présenter au 2ème tour.

J'imagine le désarroi dont témoigne ce renoncement, ainsi que la blessure d'amour-propre qu'il révèle sans doute.

A La Haute-Chapelle, je m'étais engagé pour défendre des idées et non pour briguer une place. Certes, j'aurais été heureux de représenter les habitants de notre commune, notamment au niveau de la communauté de communes du Domfrontais où je pense que j'aurais pu être utile pour remettre les choses enfin d'aplomb. Mais les électeurs en ont décidé autrement, par une décision nette que je respecte pleinement, comme je l'ai écrit immédiatement, dès le dépouillement des 68 premières enveloppes.

Au moins, à La Haute-Pena, nous avons su rester, les uns et les autres, au niveau des idées. Nous avons expliqué nos divergences, sans les transformer pour autant en questions personnelles insupportables, qui excèdent le cadre normal d'une campagne électorale. Donc, une fois le scrutin passé, tout le monde a pu vaquer sereinement à ses occupations.

Les élus ont, sans conteste, du pain sur la planche. Nous sommes là, les uns et les autres, pour les aider de notre mieux.

Déjà, j'ai lancé l'idée d'un rassemblement de "vieux cardans" dans le cadre de la Chaslerie qui s'y prêterait bien. Et j'ai mis ce site internet à la disposition de l'équipe élue. Il me semble que c'est la meilleure façon pour moi d'indiquer que le bien-être de chacun des habitants de notre commune ne me laisse pas indifférent. Ceci, croyez-le bien, sans aucune arrière-pensée politicienne, pas plus aujourd'hui qu'hier ou que demain. D'ailleurs, puisque j'ai déjà 62 ans, qui y croirait sérieusement ?

Commentaires