Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

Journal d'une campagne en 2014

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le dimanche 23 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
3
Les électeurs et les électrices de La Haute-Chapelle se sont prononcés. Je suis largement battu. Sur les 68 premières enveloppes dépouillées, j'ai obtenu 18 votes. Le maire sortant et ses colistiers en ont obtenu chacun entre 50 et 60.

Il y avait 483 inscrits et il y a eu 368 suffrages exprimés (aux bulletins nuls près), soit un taux de participation de 76,2 %, ce qui est remarquable.

En extrapolant ces premiers dépouillements, on peut estimer que j'obtiendrai un peu plus du quart des suffrages exprimés, à comparer à environ 80 % pour le maire sortant et ses colistiers. (Le fait que le total soit supérieur à 100 % tient aux particularités du mode de scrutin dans les communes de moins de 1 000 habitants).

Comme l'on dit en pareil cas, je reconnais ma défaite et je félicite chaleureusement le maire sortant pour sa brillante réélection.

Au cours de cette campagne électorale, j'ai mis en avant des idées qui feront leur chemin, je n'en doute pas, même si cela prendra peut-être plus de temps que je ne l'aurais souhaité.

J'attribue mon échec non à ces idées mais à ma personnalité et à mon mode d'expression qui n'étaient pas en phase avec ceux des électrices et des électeurs de La Haute-Chapelle, plus traditionnels assurément. A titre d'exemple, et même si le nombre de visites quotidiennes du site www.vivre-a-la-haute-chapelle.fr a régulièrement cru au cours de ses deux premières semaines d'existence, il ne semble pas, à ce stade de démarrage, avoir touché régulièrement plus d'une quarantaine d'internautes. A mon avis, ceci n'a rien d'anormal et serait même encourageant. Je maintiens bien entendu mon offre de mettre ce site à la disposition de tous les habitants de La Haute-Chapelle qui voudraient l'utiliser dans le but d'apporter, dans un souci de convivialité, un service à notre communauté.

Outre l'opportunité de défendre des idées qui me semblent importantes pour notre bocage, cette campagne électorale m'aura offert, en parcourant sous un ciel estival notre commune dans ses moindres recoins, de beaucoup mieux connaître son territoire et d'aller à la rencontre de ses habitants. J'en garderai donc un souvenir très positif.

Guy HEDOUIN
rédigé le dimanche 23 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
0
Bonsoir Pierre-Paul,

Pour une première fois, ce n'est pas si mal ; vous avez semé une graine.

Bon courage !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mardi 25 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
1
Beaucoup de messages de remerciement et d'encouragement me parviennent, de parents, d'amis et d'électeurs et d'électrices de La Haute-Chapelle.

Merci à tous, cela réchauffe le cœur !

Libri antichi online - Studio bibliografico Apuleio
rédigé le mercredi 26 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
0
"Che epoca terribile quella in cui degli idioti governano dei ciechi" WILLIAM SHAKESPEARE (1564-1616)

N.D.L.R. : Pas mieux.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 27 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
0
La une du "Publicateur" nous apprend cette semaine une nouvelle à laquelle je ne m'attendais pas : à Domfront, la liste de Didier LEDUC renonce à se présenter au 2ème tour.

J'imagine le désarroi dont témoigne ce renoncement, ainsi que la blessure d'amour-propre qu'il révèle sans doute.

A La Haute-Chapelle, je m'étais engagé pour défendre des idées et non pour briguer une place. Certes, j'aurais été heureux de représenter les habitants de notre commune, notamment au niveau de la communauté de communes du Domfrontais où je pense que j'aurais pu être utile pour remettre les choses enfin d'aplomb. Mais les électeurs en ont décidé autrement, par une décision nette que je respecte pleinement, comme je l'ai écrit immédiatement, dès le dépouillement des 68 premières enveloppes.

Au moins, à La Haute-Pena, nous avons su rester, les uns et les autres, au niveau des idées. Nous avons expliqué nos divergences, sans les transformer pour autant en questions personnelles insupportables, qui excèdent le cadre normal d'une campagne électorale. Donc, une fois le scrutin passé, tout le monde a pu vaquer sereinement à ses occupations.

Les élus ont, sans conteste, du pain sur la planche. Nous sommes là, les uns et les autres, pour les aider de notre mieux.

Déjà, j'ai lancé l'idée d'un rassemblement de "vieux cardans" dans le cadre de la Chaslerie qui s'y prêterait bien. Et j'ai mis ce site internet à la disposition de l'équipe élue. Il me semble que c'est la meilleure façon pour moi d'indiquer que le bien-être de chacun des habitants de notre commune ne me laisse pas indifférent. Ceci, croyez-le bien, sans aucune arrière-pensée politicienne, pas plus aujourd'hui qu'hier ou que demain. D'ailleurs, puisque j'ai déjà 62 ans, qui y croirait sérieusement ?

Le Publicateur Libre
rédigé le dimanche 30 mars 2014
Journal d'une campagne en 2014
0
Sans surprise, Bernard Soul a été élu maire de Domfront avec 75,56 % des voix. La liste d’Adèle Laurent récupère trois sièges au conseil municipal.