Vivre à Domfront-en-Poiraie

« La vraie fin de la politique (...) est de rendre la vie commode et les peuples heureux. »
(Bossuet – Discours sur l'histoire universelle)

Informations diverses

Office du tourisme de Domfront
rédigé le vendredi 27 février 2015
Informations diverses
0
Bonjour à tous

C’est avec plaisir que je vous joins le calendrier pour Mars en ce qui concerne le Pays de Domfront :

Bonne réception

Anne Laure

Office de Tourisme du Bocage Domfrontais,
du Passais et du Pays d'Andaine
12 place de la Roirie - 61700 DOMFRONT
Tél : 02 33 38 53 97 - Fax : 02 33 37 40 27
Mail : info@ot-domfront.com
www.ot-domfront.com

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Alors que je lui rendais visite pour une formalité administrative, j'ai interrogé la secrétaire de mairie de notre commune sur le choix du lieu du prochain comice agricole.

Hier matin, elle m'avait affirmé que la décision appartenait à Robert LOQUET, le conseiller général, président du comice.

Ce matin, elle me dit que la décision relève du maire et que le conseil municipal, réuni hier soir, a décidé d'organiser cette manifestation sur une parcelle récemment achetée aux frais des contribuables de la commune à un agriculteur retraité, en vue d'étendre encore le lotissement communal. On peut en effet supposer qu'en l'état de la conjoncture, la question de l'utilité de cet achat coûteux se pose de plus en plus.

Quoi qu'il en soit, et comme on en a ainsi une nouvelle confirmation, le maire de La Haute-Chapelle est un homme doté d'une remarquable habileté manœuvrière, qui peut hélas apparaître parfois inversement proportionnelle à sa hauteur de vue.

Quant à Robert LOQUET, il n'a jamais retourné mes appels téléphoniques. Il paraît qu'il se présente de nouveau - si l'on peut dire - à des élections. Mieux vaut donc savoir comment il préfère se comporter.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 4 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
J'ai appris que le maire de La Haute-Chapelle se tient régulièrement informé des messages postés par mes soins sur ce site internet. Je n'en espérais pas moins de lui, l'en félicite et l'en remercie : il confirme ainsi qu'il a très bon goût et qu'il emploie très bien son temps.

On m'a quand même laissé entendre que, malgré le sens distingué de l'humour que d'aucuns lui reconnaissent peut-être, il goûterait assez peu certain message mettant en cause, du moins à ses yeux, la gestion de notre commune. Il aurait même dit que, si je continuais à émettre des critiques, il m'attaquerait en justice. Ou mieux - le tempérament de ce personnage étant, semble-t-il, ce qu'il est - qu'il me ferait attaquer en justice par des tiers.

Là, je crois devoir rappeler, à toutes fins utiles, les mentions légales de ce site. Avec tout le respect dû en particulier à la stature de notre maire, aussi éminente que chacun peut l'avoir constatée, je l'invite à bien vouloir relire ces dernières. Et aussi, tant qu'il y est, à les expliquer de nouveau à [url=http://www.vivre-a-la-haute-chapelle.fr/message.php?id=48]]celui de ses adjoints préposé à l'impression[/url] de mes messages. Je ne voudrais certes pas avoir l'incongruité de souligner ici qu'en l'état du dossier, cette dernière activité demeure formellement interdite sans mon accord écrit, préalable et explicite.

Avec mon très cordial souvenir, comme il convient !

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 5 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Gentil coup de fil, ce soir, de Robert LOQUET qui me confirme que, pour le comice agricole, la Chaslerie avait clairement sa préférence. Mais le maire de La Haute-Chapelle ne voulait pas en entendre parler.

On s'en serait douté. Puisse cet épisode servir à ouvrir quelques yeux. Le temps étant le meilleur arbitre, on aura sans doute l'occasion de relever d'autres manifestations du caractère de ce dernier personnage et de sa virtuosité dans l'exécution de ses lubies.

De notre côté et dans l'immédiat, nous considérons que l'essentiel est d'avoir fait en temps utile le geste de proposer un beau cadre pour la prochaine fête locale. Et que l'on ne doute pas que c'était de bon cœur.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le vendredi 6 mars 2015
Informations diverses - Notre commune
0
Autant le savoir, le maire de La Haute-Chapelle répond désormais directement au courrier adressé au conseiller général sortant. C'est pour le moins curieux sur la forme :

Sur le fond, en tout cas, les électeurs du lotissement communal sauront à qui s'adresser si la dizaine de tracteurs agricoles et la quinzaine de bétaillères attendus, sans compter les vaches et les badauds, gênent leur tranquillité ou détériorent leurs trottoirs le 27 juin prochain.

Quant à moi, je conserverai au frais les excellentes bouteilles de Beaujolais produit par mon beau-frère, viticulteur à Romanèches-Thorins. Je me proposais d'en offrir quelques douzaines aux organisateurs et aux lauréats des concours du comice. Tant pis, nous les garderons pour une autre occasion.

A moins qu'avec les amateurs, nous ne décidions de les boire un jour en trinquant à la santé du maire, afin qu'il puisse nous distraire très longtemps avec ses facéties coutumières...

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le mercredi 18 mars 2015
Informations diverses
0
Je ne souhaitais pas rendre compte ici des réunions publiques organisées par les candidats aux prochaines élections départementales. Mais, lors de ses réunions à La Haute-Chapelle et à Domfront, M. NURY a donné, sur l'activité du conseil général et l'état de ses finances, des informations d'ordre général qui me paraissent mériter d'être retenues (en espérant que je ne me suis pas trompé grossièrement dans la relecture de mes notes prises au vol).

Le conseil général (futur conseil départemental) intervient dans six domaines :

1 - la sécurité :
. 9 des 16 M€ du budget du S.D.I.S. (pompiers) sont fournis par le conseil général.
. un hélicoptère pour transporter les blessés coûte au département 1 000 € par jour.

2 - les routes départementales :
. 5 800 km de réseau.
. budget annuel de 30 M€, privilégiant les grands axes (mais le Calvados n'est guère intéressé par sa part de l'axe Domfront-Tinchebray-Caen).

3 - la solidarité :
. absorbe 2/3 du budget de fonctionnement du département, qui est de 320 M€ par an.
. politique en faveur de l'enfance : enfance en danger, accueil dans les maternelles, crèches.
. politique à l'égard du handicap : 800 bénéficiaires de la P.C.H. dans l'Orne.
. R.S.A. : 8 000 bénéficiaires dans l'Orne. En un an, croissance de 10% des effectifs bénéficiaires. L'Etat omet de rembourser au département 6 M€ par an. Le département cherche à lutter contre la fraude et à éviter l'assistanat.
. A.P.A. (seniors dépendants) : 4 200 bénéficiaires à domicile (A.D.M.R. et U.N.A.) et 3 800 dans des établissements spécialisés. L'A.P.A. coûte 33 M€ par an au département, dont l'Etat omet de couvrir 22 M€ (de sorte que, selon M. NURY, entre ces 22 M et les 6 du R.S.A., l'Etat prive le département de l'équivalent de son budget routier ; le département doit donc, pour maintenir son budget d'investissement, freiner sur les dépenses de fonctionnement).

4 - l'environnement :
. tri sélectif, en progression.
. assainissement, déchetteries.
. eau potable.

5 - le développement économique :
. l'Ouest du département est proportionnellement plus tourné vers la production que le reste de l'Orne.
. les zones d'activité.
. l'accompagnement des artisans et des commerçants par des avances remboursables.
. l'agriculture (10 % de l'emploi ornais ; 2,5 % au niveau national). Mises aux normes des bâtiments d'élevage. Aide à la reprise d'exploitations par des jeunes.
. importance de la filière agro-alimentaire.
. nouvelles technologies, fibre optique, plan numérique ornais.

6 - l'attractivité et la jeunesse :
. les collèges.
. la politique culturelle en réseaux. Médiathèques. Théâtre.

Puisque je tiens la plume, j'observerai que la moitié de la soirée consacrée au débat avec la salle a pris un tour très différent à La Haute-Chapelle et à Domfront. A La Haute-Chapelle, on s'est beaucoup intéressé à la défense de la ruralité et aux enjeux du regroupement communal. A Domfront, il y a eu de nombreuses questions particulières, notamment sur la desserte routière (l'axe Flers-Argentan mais aussi la déviation Sud de Domfront et la difficulté de faire progresser le dossier de l'axe Domfront-Caen), sur la politique du tourisme, sur la promotion du cidre, du poiré et du calva domfrontais, sur la préservation des haies du bocage, sur la décharge de Nonant-le-Pin, sur les capacités d'investissement et l'endettement du département, sur Lurem.

Christophe de BALORRE
rédigé le mercredi 18 mars 2015
Informations diverses
0
Je vous invite à découvrir à travers ce document remarquablement réalisé, l'ensemble des rôles du département de l'Orne, dans notre vie quotidienne.

N.D.L.R. : Merci pour l'info. Ceci permet d'illustrer le discours de Jérôme NURY hier soir.

Pierre-Paul FOURCADE
rédigé le jeudi 19 mars 2015
Informations diverses
0
Je vous présente mon amie La Vache :

Portrait de vache signé Enej VITRICH.

Mon amie La Vache est très intelligente. La preuve ? Elle lit avec intérêt notre hebdomadaire favori, "Le Publicateur Libre", c'est vous dire !

Cette semaine, La Vache a retenu deux paragraphes du numéro du jour, tirés du compte rendu de la séance de conseil municipal de notre commune favorite du 3 mars dernier :

Mon amie La Vache a ainsi remarqué que, le 3 mars dernier, le conseil municipal de notre commune favorite a décidé, pour étendre encore un peu plus le lotissement communal, d'acheter deux parcelles à viabiliser (en fait, du très médiocre terrain agricole en pente), d'une superficie totale de 5 866 m2, au prix de 44 323,21 € l'hectare.

Mon amie La Vache estime que la famille propriétaire de ces parcelles - qui est celle d'un ancien maire de la commune - a très bien vendu... Notamment dans la conjoncture présente où, lui a-t-on dit, il resterait d'autres parcelles du lotissement communal à vendre à des tiers mais qui ne trouvent pas preneur.

Je suis pour ma part d'avis que mon amie La Vache a très mauvais esprit de soupçonner que, dans ces conditions, cette transaction puisse avoir été organisée par des petits cochons pour d'autres petits cochons. Pourtant, mon amie La Vache me montre la photo de l'un d'entre eux :

J'avoue ne pas le reconnaître. Quoique...

Pour le reste, mon amie La Vache est très observatrice des mœurs locales - normal pour une vache, me direz-vous -. Elle a ainsi remarqué que la relation de la décision de préférer incommoder les habitants du lotissement à l'occasion du comice agricole, plutôt que de profiter d'une offre gratuite dans un cadre enchanteur, est autrement mieux rédigée que la réponse du maire reçue il y a quelques jours. Cette fois-ci, notre maire, toujours franc et courageux comme chacun ne le sait que trop bien dans le canton, ne manque pas de s'abriter derrière les larges épaules de notre conseiller général, décideur officiel dans cette affaire - faut-il le rappeler ?-. Cette prudence de matou suffira-t-elle à tromper les habitants du lotissement ou les contribuables de la commune ?

En tout cas, ici, on est tous très heureux...

... de cette inflexion de la rédaction de la décision du maire car cela confirme que notre site favori est consulté par des gens très importants dans la commune.

P.S. : Mon amie La Vache insiste ! Elle est allée prendre des photos du terrain choisi par le maire pour le comice agricole :

19 mars 2015.

19 mars 2015.

Comment ne voit-elle pas que c'est un endroit tout à fait superbe, qui témoigne magnifiquement de l'admirable hauteur de vue de cet édile si remarquable ?

Voici de quoi donner envie à beaucoup de monde d'acheter une parcelle aussi enchanteresse !